La valeur sûre de l'immobilier ! 

Le viager immobilier, une autre façon de vendre et de vivre à envisager !

Les raisons du viager sont multiples :

Pour arrondir les pensions, plus d’héritiers, ou tout simplement profiter pleinement des années qui restent. 

En effet le viager n’est plus un sujet délicat, et la plus part des personnes qui connaissent ce moyen d’allier rentrée d’argent tout en occupant ou pas son bâtiment en parle, sans tabou et avec raison.

La vente d’un bien immobilier en viager est une vente par laquelle un propriétaire cède la propriété de son bien à un acquéreur moyennant un prix qui est converti en rente,  avec un paiement d’une somme à déterminer à l’acte qui s’appelle le «bouquet »

Evaluation & prix :
Le montant de la vente doit correspondre à la valeur normale du bien, calculée en fonction des conditions du marché, comme pour une autre vente. En effet il important que cette valorisation du bien soit la plus réaliste. La somme convenue est ensuite convertie éventuellement avec un bouquet (sans obligation) et une rente mensuelle.

Il y a plusieurs possibilités de rentes viagère  avec ou sans occupation du bien immobilier

La rente viagère est bien une vente immobilière et donc la procédure est celle de n’importe quelle autre vente. Il faut signer avec les acquéreurs un compromis de vente et ensuite passer l’acte authentique.
Dans le compromis et dans l’acte les vendeurs seront dénommés  les crédirentiers.  Les acquéreurs eux seront appelés les débirentiers.

Comme pour n’importe quelle vente, les frais d’enregistrement seront supportés par les acquéreurs  « les débirentiers».

Pour les foncières (cadastre) si le bien est vendu libre d’occupation ceux-ci seront supportés par le débirentier dès l’acte authentique.  Si le bien est vendu grevé d’un droit de jouissance au profit du crédirentier, ils seront supportés par celui-ci tant qu’il bénéficiera de son droit de jouissance.

Ex 1 :

Le vendeur (les crédirentiers)  garde la jouissance de son bien et bénéficie d’une somme à l’acte (bouquet) et d’un revenu mensuel (rente) la foncière dans ce cas-ci est à charge des vendeurs « les débirentiers».
L’acquéreur lui se constitue un capital immobilier tout en ayant un locataire donnant toutes satisfactions à son nouveau propriétaire, en effet qui mieux que l’ancien propriétaire entretiendra  l’immeuble avec une grande valeur sentimentale.

 Un bon plan pour les deux parties !

Il y a de multiples possibilités de rente viagère un peu à la carte, n’hésitez pas en en parler avec un de nos collaborateurs, ils se feront un plaisir de vous renseigner GRATUITEMENT et SANS ENGAGEMENT.